Thailande Max

Nouvelle vague de répression à Pattaya | Thai Max

Thai Max

 

Nouvelle vague de répression à Pattaya

Les autorités de Pattaya ont lancé cette semaine une nouvelle vague de répression dans les bars et go-go bars de la cité balnéaire.

La cible prioritaire des raids de la police cette semaine : la soi 6.
Je vous rappelle que cette rue est réputée pour ces bars à filles ouverts jour et nuit.
Or, les autorités précisent que ces établissements sont autorisés à ouvrir qu’à partir de 18 heures.

Les propriétaires de bar ont donc été avertis que le non-respect de cette règlementation entraînera des amendes et la suspension des licences.

Le plus intéressant, ce sont les informations qu’a réussi à obtenir le journaliste de Thai Visa.
Les autorités parlent de faire appliquer des nouvelles lois pour règlementer la vie nocturne de Pattaya.
Quelles seraient ces nouvelles lois ?
- Temporairement, il n’y aurait plus d’ouverture autorisé pour des nouveaux go-go bar.
- Les licences actuelles ne pourraient plus être revendues
- Le système de renouvellement de licences pour les bars, go-go bars et clubs sera revu. Du coup, pour réduire le nombre de lieux de divertissement nocturne,  il suffira à la Mairie de ne pas renouveler un certains nombres de licences.
- et je n’oublie pas l’interdiction d’ouverture avant 18 heures.


Toute cette stratégie a pour but de transformer l'image de Pattaya.
Depuis quelques années, la mairie de la cité balnéaire voudrait faire de Pattaya une destination moderne et familiale, avec une dimension de ville « sportive » et de ville de « conventions ».
Il suffit de regarder ce clip de présentation de Pattaya et sa région.
Pas une seule image d’un bar à filles ou d’un gogo bar.
Juste 4 secondes d’images de Walking Street.

Est-ce que les autorités de Pattaya arriveront à transformer l’image de Pattaya ?
Pas certain.
Car la Mairie, la Police et l’Armée vont également rencontrer un problème économique.
Pattaya, et sa vie nocturne tumultueuse faisant travailler beaucoup de thaïlandais, originaires en grande majorité de l’ISaan, la région la plus pauvre du pays du sourire.

Source : Thai Visa



Commentaires

Ajouter un commentaire